Questo sito utilizza i cookie che ci aiutano ad erogare servizi di qualità. Utilizzando i nostri servizi acconsenti all'uso dei cookie.

Site Dédié aux professionels

  • Accueil
  • BLOG
  • Architecture durable : Le Jardin Suspendu de la Tour Guinigi
Tour Guinigi, quercus ilex

Architecture durable : Le Jardin Suspendu de la Tour Guinigi

Lucques est une ville riche en histoire. Sans ses nombreux magasins, bars et restaurants qui ramènent ses visiteurs à la réalité et leur rappellent que l’époque des chevaliers est bel et bien révolue, on pourrait encore se croire au 15e siècle. Tout comme dans le film « Non ci resta che piangere », quiconque se trouve face aux murs de la ville pour la première fois se retrouve un instant désorienté. À l’instar de la célèbre scène de la douane, on s’attendrait presque, en passant les portes de la ville, à ce que la garde nous attende et exige un florin avant de nous laisser entrer. 

Une fois dans la ville, le centre historique est largement à la hauteur de toutes les attentes des visiteurs, qui découvrent des ruelles et des petits coins d’une beauté inégalable. Rues, bâtiments Renaissance imposants, musées… La ville de Lucques est une œuvre d’art à part entière. Connue comme la ville aux cent églises, Lucques possédait autrefois plus de 200 tours. Celles-ci étaient le symbole des familles aisées qui les construisaient pour afficher aux yeux de tous leur richesse et leur supériorité. Malheureusement, seules deux tours sont encore debout aujourd’hui : la Tour de l’horloge et la Tour Guinigi. Et c’est justement de cette dernière que nous souhaitons parler. Construite au 14e siècle par la famille marchande Guinigi, qui régnait alors sur la ville, la tour a toujours été l’un des symboles de la ville. Elle se distingue principalement par la présence d’un jardin suspendu à son sommet, où se dressent cinq chênes verts, vieux de plusieurs siècles. 

Cette tour qui s’élève à 44 mètres au-dessus du sol offre un spectacle à quiconque l’aperçoit de loin et cette tâche verte en son sommet ne peut qu’attirer l’œil des visiteurs. Le jardin, symbole de renaissance, accueille les visiteurs, qui doivent grimper plus de 250 marches avant d’atteindre le sommet de la tour et de profiter d’une vue sublime sur la ville et les montagnes qui l’entourent. Une légende tourne autour du plus grand des chênes verts plantés au sommet de la tour. En effet, il aurait été planté par Paolo Guinigi en personne, qui fut capturé par Francesco Sforza (chef de guerre italien devenu Duc de Milan en 1450) et emprisonné dans le château. On raconte que l’arbre qu’il avait planté annonça sa mort en perdant toutes ses feuilles. 

 

quercus, ilex, plantes, tour guinigi, Lucques, chênes